Coup de gueule : Philippe Silberzahn ou le drame de l’analyste

Philippe Silberzahn est un pédagogue brillant et un expert reconnu de son domaine : l’innovation de rupture. J’ai énormément apprécié son Mooc sur l’effectuation, et j’aime lire son blog depuis le début. Respect, donc. Cela dit, le respect n’empêche pas le désaccord, même profond. Parfois, je passe mon chemin. D’autre fois, je commente. Plus rarement, comme […]

Le paradoxe de l’originalité : ce que les innovateurs devraient voler aux artistes

  Il y a un paradoxe de l’originalité. Le Suisse Jean Piaget l’a exprimé très simplement : « si j’avais une idée vraiment originale, je serais incapable de la reconnaître. » Car une idée originale est bien plus qu’une idée nouvelle. Elle procède d’une autre forme de raisonnement qui ne peut se ramener à la […]

« l’échappée belle » et « l’identité augmentée » : deux tactiques à connaître pour déjouer le piège identitaire en innovation

Dans le dernier post (intitulé « Le syndrome de Semmelweis : lorsqu’une provocation identitaire tue l’innovation ») , j’évoquais l’épreuve du mage dans le processus d’innovation, et à l’intérieur de l’épreuve du mage, plus précisément, la problématique de la provocation identitaire : lorsque l’idée d’innovation porte atteinte à la définition même du groupe où elle est émise. Je définissais […]

Le syndrome de Semmelweis : lorsqu’une provocation identitaire tue l’innovation

Je voudrais nommer « le syndrome de Semmelweis » la situation où un innovateur échoue parce qu’il défend une idée qui, sans qu’il en soit conscient, porte atteinte à l’identité de la communauté où il cherche à la réaliser.

Qui sont les cols noirs, et pourquoi l’avenir leur appartient.

Une économie de l’innovation se met en place qui demande une autre manière de voir le monde, d’autres qualités, d’autres outils intellectuels, et, peut-être, d’autres personnes pour les incarner. Ils sont designers, ingénieurs de R&D, artistes, chercheurs, startupers, créatifs, chasseurs de tendance, directeurs de laboratoire, coachs, lead users, business angels, directeurs d’incubateur, prospectivistes… Ce sont des professionnels de l’innovation. Je les appelle les « cols noirs ». L’avenir leur appartient. Ce blog leur est dédié.